Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































jeudi 7 août 2014

Représailles russes aux produits européens

C'est la riposte russe aux sanctions européennes, "l'interdiction totale" de la plupart de produits alimentaires en provenance d'Europe et des États-Unis. Une mesure applicable dès ce jeudi. L'UE est prête à riposter.
Sur la liste publiée - en russe - sur le site du gouvernement russe, le boeuf côtoie le porc, la volaille, le poisson, le saucisson, le fromage, le lait, les légumes et les fruits. Et une bonne partie du monde est concernée : les États-Unis,  l'Union européenne, l'Australie, le Canada et  la Norvège.



En 2013, l'Europe a exporté pour presque 12 milliards d'euros de produits agricoles vers la Russie.





Mais en sanctionnant ainsi les entreprises et producteurs occidentaux, Moscou sait qu'il va aussi compliquer la vie des consommateurs russes. D'où la mise en place d'un dispositif parallèle pour tenter d'empêcher la hausse des prix des produits agricoles et alimentaires produits en Russie.
Le président de la FNSEA, principal syndicat agricole, Xavier Beulin, s'est dit inquiet.
Il a écrit à François Hollande pour lui demander une réunion d'urgence sur le sujet. "Nous exportons chaque année à peu près un milliard d'euros", et selon lui, la longue liste publiée par Moscou pourrait concerner "plusieurs centaines de millions d'euros". Plus grave, Vladimir Poutine a ciblé des produits difficiles à conserver, comme les fruits, qui seront redistribués sur le marché européen. Cela va donc affecter les prix.





Après la décision russe d'interdire les importations de produits européens, la France peut craindre des répercussions économiques. 10% des exportations agricoles et agroalimentaires de l'UE "vont se rabattre sur les pays européens".


Moscou a confirmé jeudi le bannissement de la plupart des produits alimentaires européens et américains importés dans le pays. Suite à cette annonce, l'Union européenne se réserve "le droit de prendre des mesures" contre Moscou.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire