Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































lundi 11 novembre 2013

Le 11 novembre il s'est aussi passé cela...

Des heurts ont éclaté lundi matin sur les Champs-Elysées en marge des commémorations du 11 Novembre.
Plus de 70 personnes, "liées à l'extrême droite" selon Manuel Valls, ont été interpellées. Certains portaient des bonnets rouges mais ne font pas partie du collectif breton, affirme son porte-parole, Christian Troadec.
Quatre personnes sont en garde à vue ce lundi soir. Une commémoration du 11 Novembre perturbée. Alors que François Hollande était en train de quitter les Champs-Elysées où il venait de déposer une gerbe en l'honneur des Français morts à la guerre, une dizaine de personnes ont manifesté leur mécontentement. Ils ont scandé : "Hollande démission", "Dictature socialiste", ou "Hollande, ta loi on n'en veut pas".



Parmi les personnes interpellées se trouve le chef de file du FN pour les municipales à Paris, Wallerand de Saint-Just. La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé des interpellations qu'elle juge "arbitraires", même "préventives".

Elle a rejeté toute responsabilité et a estimé que le FN est victime d'arrestations selon des "méthodes de pays totalitaires".
La présidente du Front national a martelé : "Je désapprouve tout à fait ce comportement. On ne manifeste pas le jour des commémorations. Mais je suis obligée de remarquer que le gouvernement a tellement créé la désunion et la souffrance qu'il y a un peu partout dans notre pays une ambiance de révolte, y compris hélas dans des moments qui doivent être de communion".



En Bretagne, les véritables "Bonnets rouges" ont condamné cette manifestation. Le porte-parole du collectif breton, Christian Troadec, a affirmé que les personnes interpellées n'avaient "rien à voir avec [son] mouvement". "C'est scandaleux, c'est inacceptable", a affirmé l'élu qui avait appelé durant le weekend à ne pas manifester le 11 Novembre. "Il est inadmissible que soit perturbée cette journée consacrée au souvenir des millions d'Européens disparus dans le tourbillon de la Première Guerre mondiale".

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire