Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































dimanche 14 juillet 2013

Aujourd'hui: c'est la fête nationale



Le 14 juillet 1789 :
la prise de la Bastille La fête nationale commémore d'abord le 14 juillet 1789, première journée révolutionnaire à portée symbolique. Cet été là, une grande agitation règne à Paris. Face au mécontentement populaire, le roi a réuni les Etats généraux, une assemblée des représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état. Ces derniers demandent une réforme profonde des institutions et, le 9 juillet, se proclament Assemblée nationale constituante.

L'initiative inquiète le roi qui fait venir en secret des régiments suisses et allemands à proximité de Versailles. La rumeur court bientôt que les troupes royales se préparent à entrer dans Paris pour arrêter les députés. Le 12 juillet, un orateur harangue la foule qu'il appelle à réagir : c'est Camille Desmoulins, monté sur un tonneau, qui annonce une "Saint Barthélemy des patriotes". Au matin du 14 juillet, des Parisiens en colère vont chercher des armes aux Invalides, puis se dirigent vers la vieille forteresse royale de la Bastille, en quête de poudre.

Après une journée de fusillade sanglante, et grâce au ralliement de gardes nationaux, les Parisiens s'en emparent et entament sa démolition. Au final, ils ne libèrent que quelques prisonniers et malfrats sans envergure. Mais cette vieille prison médiévale incarne l'arbitraire de l'Ancien régime. En l'abattant, les Parisiens font tomber un rempart de l'absolutisme. Et cette journée, qui marque le début de la Révolution, restera dans les mémoires comme un jour de liberté. Cependant la fête nationale fait aussi référence à une autre événement moins connu : la fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

Retrouvez toute l'histoire de la fête.

Voici l'origine des lampions pendant la fête.

Voici la préparation du défilé:


Le défilé sur les Champs-Elysées, c’est dimanche. Deux jours avant, les militaires qui fouleront la plus belle avenue du monde ont effectué les derniers réglages sur la base de Satory, dans les Yvelines.


Autre tradition: Le bal des pompiers.

C'est transformer la cour de leur caserne en piste de danse le soir du 13 ou du 14 juillet ! Voilà, il ne manque plus que la grande banderole à travers la rue devant la caserne, c'est fin prêt, les pompiers vous accueillent.
A l'origine, la fête était organisée dans les casernes pour les pompiers eux-mêmes et leurs familles. Il y avait des jeux, des spectacles de théâtre, des démonstrations de gymnastique, des orchestres évidemment, et parfois aussi l'élection de la Madelon des pompiers.

Et puis un certain 14 juillet 1937, alors que la fête battait son plein à la caserne de Montmartre, des passants envieux auraient tapé à la porte et la caserne aurait laissé entrer une foule curieuse et vite enthousiaste. Ce fut un succès. Dès l'année suivante, les casernes des autres arrondissements parisiens faisaient de même. Depuis le bal des pompiers s'est imposé.

Un bal guinguette comme on l'aime en France. Cette nuit-là, les Français font comme si les différences de classe n'existent pas. Les pompiers et les civils, les jeunes et les vieux, les bourgeois et les prolos. On est ravi de boire, de draguer, de se côtoyer. Il y a, je crois dans cette tradition un vrai désir de cohésion populaire, la volonté de tout le monde de commémorer ensemble l'insurrection du peuple français et les grandes fêtes révolutionnaires qui suivirent. Oui, il y a quelque chose de profondément émouvant dans ce bal des pompiers du 14 juillet.

Retrouvez plus d'informations ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire