Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































samedi 13 octobre 2012

La fête de la science

Du 10 au 14 octobre c'est la fête de la science.

Pour les passionnés de sciences, pour ceux qui se destinent à une carrière scientifique ou bien tout simplement pour les curieux, curiosphere.tv propose une sélection de vidéos, dossiers et ateliers interactifs, couvrant les disciplines suivantes : sciences de la vie, sciences de la Terre, maths, physique, chimie et histoire des sciences.

Apprenons un peu de vocabulaire des sciences grâce à Joe.

Découvrons par exemple l'énergie nucléaire, on y va.

L'eau va peut-être disparaître, apprenons pourquoi. C'est ici.




Une jeune biologiste s'engage pour la sauvegarde de la biodiversité.

A l'occasion de la Fête de la science, L'Oréal France/UNESCO/ Pour les femmes et la science a remis une bourse de 15.000 euros à 25 doctorantes, le 8 Octobre lors d'une cérémonie au Palais de la découverte. Parmi elles, Céline Bellard, pour ses travaux consacrés aux impacts des changements climatiques sur la faune et la flore de 1300 îles.




 A 25 ans, Céline Bellard consacre ses recherches aux conséquences des changements climatiques telles que la montée des eaux et la prolifération d'espèces dites "invasives" dans des régions nommées "les points chauds de la biodiversité" et sur près de 1300 îles.
Ces conséquences perturbent l'équilibre entre les espèces au sein des écosystèmes, et provoquent la disparition d'animaux et de plantes en raison des changements de température et de précipitations. L'enjeu scientifique étant pour Céline Bellard de nous faire prendre conscience de l'importance de la biodiversité.
Ses recherches permettent de visualiser à grande échelle, à horizon 2050-2100, les implications de l'élévation du niveau de la mer et des changements climatiques, en quantifiant les pertes d'habitats et de biodiversité à l'échelle planétaire.
En reliant statistiquement l'aire de distribution d'une espèce à des variables telle que le climat et le type d'habitat, elle met également en évidence les régions où le risque d'invasions par de nouvelles espèces est le plus élevé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire