Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































mercredi 9 février 2011

Madagascar


L’une des plus grandes îles du monde, l’île-continent, l’île Rouge… toutes ces images de Madagascar cachent le sanctuaire d’une nature unique au monde et une mosaïque de peuples.
À Madagascar, la variété des paysages, des hommes et de leurs origines donnent le ton. À l’intérieur du pays, les terres se dénudent peu à peu, les fleuves charrient la latérite rouge tandis que les collines et les maisons traditionnelles de pisé font le charme des Hautes Terres. Sur la côte est, la pluie, les vents et le souvenir des pirates européens confèrent à cette verte nature une histoire à la Joseph Conrad. Plus au sud, les paysages virent au bush épineux et semi-désertique. Dans l’Ouest lointain, Majunga affiche son influence musulmane, tandis que la savane piquetée de baobabs rappelle l’Afrique. Enfin, à la pointe nord de Madagascar, Diégo-Suarez conserve les traces du dernier avant-poste de la colonisation française.Madagascar est aussi le pays des ancêtres. Les Malgaches cultivent les traditions de peuples venus d'Indonésie et d'Afrique, qui ont vogué jusqu'à elle pour constituer une vingtaine d'ethnies dont les coutumes fascinent les ethnologues.
L'île a développé des espèces de plantes et d'animaux uniques au monde, dont les lémuriens. Le tourisme de masse ne pointe pas encore à l’horizon et le fameux mora-mora (« doucement ») est de rigueur.

L'animal le plus représentatif et le plus protégé de l'île c'est le lémurien.


Plus d’une trentaine d’espèces de lémuriens vivent à Madagascar. Ces primates constituent un groupe qui a toujours fasciné l’homme. Des recherches, en 1986, ont d’ailleurs permis de déceler deux nouvelles espèces.Au début de l’ère tertiaire, après l’extinction des dinosaures, il y a environ 65 millions d’années, les primates se sont séparés en deux groupes : les Simiens qui représentent la branche primitive de l’homme et les Prosimiens dont les représentants modernes sont les lémuriens.
Selon certains géologues, les ancêtres des lémuriens n’ont pas pu dériver, il y a 160 millions d’années, en même temps que Madagascar. Ces primates sont donc certainement arrivés sur des îlots de végétation flottante. A Madagascar, plus de cinquante formes différentes présentent une variété de pelages qui distingue les différentes populations sur l’ensemble du territoire pour l’ensemble de l’île.Le lémurien vit en groupe, il est un fin grimpeur et champion à la course. Il vit surtout au sol mais se construit aussi un refuge dans les arbres.

Il peut sauter d'une hauteur de 10 mètres,ce qui lui permet de voyager d'arbre en arbre sans descendre au sol.
Il est herbivore et il est actif durant le jour. Il se nourrit de feuilles, de bourgeons, de petits fruits et parfois de petits mammifères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire