Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































dimanche 28 février 2016

Le salon de l'agriculture

Afficher l'image d'origine

Voici le site officiel du salon.

Si un volet agricole était existait déjà en 1855 lors de l’exposition universelle, le 1er concours général agricole en 1870 constitue le véritable départ puisque, pour la première fois, au Palais de l’industrie au coeur de Paris, des animaux de boucherie, des volailles, des produits laitiers, agricoles et enfin des machines sont exposés.

 Au fur et à mesure des années, le CGA permet la sélection des races françaises des animaux reproducteurs. En 1909, le concours évolue et devient « la semaine de l’agriculture de Paris ». Toutefois, la semaine de l’agriculture va être suspendue à cause de la première guerre mondiale (1914-1918) pour ne reprendre qu’en 1923.

A cette date, les animaux de boucherie sont définitivement mis sur la touche au profit des animaux reproducteurs (bovins, ovins, porcins et chiens de berger). En 1925, le CGA s’exporte au parc des expositions de la porte de Versailles avant de s’interrompre une nouvelle fois avec la seconde guerre mondiale.

Si ce salon attire 300 000 personnes la première année et en 2014 plus de 700 000 personnes, soit une fréquentation multipliée par deux, c’est parce qu’il ne se limite plus aux animaux, produits agricoles, laitiers et machines agricoles. En effet, ce salon est l’occasion d’organiser un concours des produits du terroir, des vins et depuis 2014, des prairies fleuries.

Organisé en quatre univers (élevages et ses filières, produits gastronomiques, cultures et filières végétales, métiers et services de l’agriculture), le salon améliore  son attractivité en se réinventant chaque année par l’accueil de 1050 exposants et plus de 4000 animaux.
Source.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire