Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































jeudi 12 novembre 2015

L'armistice du 11 novembre

Le 11 novembre célèbre chaque année l'anniversaire de l'Armistice 1918.


Le 11 novembre, jour de mémoire, et surtout, jour férié. Armistice de la Première ou Seconde Guerre Mondiale ? Les plus jeunes ont du mal à expliquer à quoi correspond ce moment particulier. La plupart des personnes interrogées n’y attachent aucune importance. Elles préfèrent profiter de ce moment en famille. Seuls les anciens restent attachés à ce devoir de mémoire.




Le 11 novembre est devenu en France une fête nationale et un jour ferié incontournables. Il s'agit de célébrer la signature d'un traité historique, l'Armistice de 1918 entre forces alliées et Allemagne à Rethondes (Oise).

L'"Armistice du 11 novembre 1918" correspond officiellement à la victoire des alliés et la défaite allemande. Le même jour, l'empereur d'Autriche Charles Ier renonce au trône... mettant fin à plus de 600 ans de règne : celui des Habsbourg sur l'Autriche. Mais ce jour symbolise surtout depuis 97 ans le dénouement de la Première guerre mondiale (la Grande Guerre) mais aussi la paix. Par ailleurs, le 11 novembre fait aussi référence à la fête de Martin, saint-patron des Francs depuis 507.

Si le traité de Brest-Litovsk a permis à l’Allemagne, en provoquant la reddition de la Russie, de concentrer son armée sur le front de l’Ouest, les offensives allemandes de juin et juillet 1918 sont un échec… et le renfort des alliés (Américains et Britanniques) lui sera fatal. Le recul des forces allemandes commence en août, avec de lourdes pertes sur tout le front franco-belge. Dès septembre, l’Etat-Major allemand fait savoir à l’empereur Guillaume II qu’il n’y a plus d’espoir de gagner la guerre. Mais ce dernier, ainsi que les chefs militaires, ne sont pas prêts à assumer la défaite : il faudra encore deux mois pour que l’Armistice soit "négociée" et signée. Mais ça sent la fin. En août 1918 débute une offensive franco-britannique qui ne s’arrêtera plus.
Pour lire la suite, c'est ici.

Un autre article sur ce thème mais cette fois en Belgique, on y va. L'image de ce 11 novembre est inédite. Devant la tombe du soldat inconnu, ce mercredi matin, Nicolas Sarkozy a accepté l’invitation de son successeur, François Hollande. Le message est limpide : une République unie pour honorer la France et ceux qui sont tombés pour elle. En 2011, le chef des Républicains avait choisi de mêler l'hommage aux soldats morts pour la France avec la commémoration du 11 novembre 1918. Cette réforme a été respectée. Une parenthèse de concorde nationale dans un climat électoral pré-régional très tendu.

 


Ce mercredi marque le 97e anniversaire de l’Armistice qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale. A Montauville comme partout en France, des cérémonies en hommage aux victimes ont eu lieu. Plus de 7 000 soldats sont morts et 22.000 autres ont été blessés dans ce village de Meurthe –et-Moselle. Dépôts de gerbes, minute de silence… les riverains se sont attelés à leur de devoir de mémoire. Les élèves, eux, ont entonné la Marseillaise.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire