Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































vendredi 9 octobre 2015

Que mangent les Français?

Alimentation des Français: Moins de dépenses et un goût prononcé pour le tout-fait.



Une étude de l'Insee pointe la baisse du budget alloué à l'alimentation et le goût grandissant des Français pour les produits transformés...

En cinquante ans, la façon de manger et le contenu des assiettes ont radicalement changé. Plats préparés, produits transformés et boissons sucrées se sont imposés dans les menus des ménages français. « Une partie des Français accordent peu d’intérêt à leur alimentation du quotidien et préfèrent acheter des produits faciles à consommer, tout prêts ou livrés et qui ne leur font pas perdre de temps », explique Elisabeth Tissier-Desbordes.
Aujourd’hui, tout doit aller très vite : « on mange n’importe où, sur un banc ou à son bureau », note-t-elle. Ce qui explique que les plats préparés, dont la consommation progresse chaque année de 4,4 % depuis 1960, aient autant la cote. « Il n’y a qu’à voir la part de plus en plus importante consacrée au tout-fait dans les supermarchés ! », constate Elisabeth Tissier-Desbordes. Et pour cause, en vingt-cinq ans, le temps de préparation des repas à domicile a diminué de 25 %. « Pourtant, le gain de temps promis par les plats préparés est parfois minime et ces produits coûtent souvent plus cher. Une boîte de pâtes toutes faites coûte bien plus cher que si on les préparait soi-même », relève la spécialiste en marketing.

Un retour vers la qualité

Les pouvoirs publics se sont emparés de la question et préconisent une alimentation plus saine, moins riche en matières grasses, en sucre et en sel. Mais ces recommandations n’ont pas trouvé un écho retentissant : lancée en 2007, la campagne « Manger au moins cinq fruits et légumes par jour » n’a pas eu l’effet espéré.
Alors qu’une étude de l’Inpes montrait que quelques mois après le lancement de cette campagne, 93 % des Français avaient eu connaissance de son message, seuls 3 % d’entre eux déclaraient alors un changement dans leur alimentation. Mais la situation n’est pas désespérée pour autant et un retour vers la qualité s’observe. « L’arrivée d’un enfant dans le ménage change la donne. Les familles se remettent à cuisiner davantage.

Tout comme les plus de 50 ans, qui privilégient une alimentation meilleure pour la santé », note Elisabeth Tissier-Desbordes. Leur panier alimentaire comporte en effet plus produits frais, de fruits et légumes, de viande et de poisson. Une exigence de qualité qui se retrouve jusque dans la consommation de vin*. Lassés de boire de la piquette, les Français préfèrent boire plus occasionnellement pour s’offrir des vins de meilleure qualité.

Pour en savoir plus: c'est ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire