Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

dimanche 9 décembre 2018

La fête des lumières de Lyon

Venez découvrir la fête des lumières de Lyon. C'est ici.

La célèbre fête des Lumières de Lyon a débuté le 6 décembre 2018. Pour sa première soirée, beaucoup de spectateurs étaient présents afin de profiter des scènes féeriques. Le regard dans la même direction, petits et grands avaient de l'admiration pour les tableaux lumineux.



Cela fait presque 30 ans, et la magie opère toujours. Gerbes et faisceaux de lumières, projections multicolores, œuvres monumentales et, à chaque fois, une ville que l'on redécouvre autrement. À quelques jours du coup d'envoi de la fête des Lumières, Lyon est un vaste chantier. Les artistes et les techniciens sont tous à pied d'oeuvre avec un objectif : créer la surprise.

En savoir plus ici.

La fête des

Lumières se tiendra à Lyon du 6 au 9 décembre 2018. Sur la place Bellecour, 80 tableaux lumineux se succéderont, émerveillant petits et grands. L'imagination et l'histoire se marient pour donner une ville métamorphosée pour ces 4 jours de spectacles féeriques. Lyon attend plus de deux millions de visiteurs à sa Fête des Lumières. Pour en savoir plus, c'est ici.

On commence à préparer Noël

L'Alsace est une région où les habitants sont très attachés à la tradition du sapin de Noël. Dans le nord, une famille parcourt une sapinière à la recherche de celui qui sera la vedette dans son salon. L'heure est au choix et à la décoration. Plus au sud, à Sélestat, au cœur de l'église Saint-Georges, l'on peut admirer de surprenants sapins de Noël suspendus au plafond. Le lieu retrace les origines de ce fameux arbre de Noël.




A part le sapin et ses décorations, il existe d'autres façons de décorer sa maison pour Noël. Les poinsettias ou étoiles de Noël sont une excellente alternative. La plupart sont de couleurs rouges mais il en existe d'autres variétés. Une affaire qui marche bien pour les fleuristes à l'approche des fêtes de Noël.




Le marché de Noël se tient sur la place d'Arras, dans des chalets en bois où les lumières donnent un effet féerique. Tous les sens sont titillés par les produits exposés. Surtout le goût, avec les sandwiches alsaciens, le chocolat chaud ou le pain d'épices. Les visiteurs ont l'embarras du choix sur les articles et profitent de l'ambiance de fête qui règne sur la place.



A Sendets, en Gironde, les éleveurs de volailles se préparent déjà pour les fêtes de fin d'année. Les oies, les canards et les pintades ont atteint le poids idéal pour être livrés. Mais pour Hugues, éleveur professionnel, c'est le chapon de Grignols qui est son préféré, avec sa taille imposante de quatre à cinq kilos. Il gave ses volailles festives avec attention. Découvrez en images une recette idéale pour les fêtes : celle de la pintade chaponnée.

La Saint-Nicolas

Pour la Belgique et aussi le nord et est de la France, ce n'est pas le père Noël qui vient apporter les cadeaux amis Saint-Nicolas et on le fête le 6 décembre.
Voici son histoire.

L'évêque Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari, plus communément connu sous le nom de "Saint-Nicolas", est né au IIIe siècle en Lycie, au sud de l'actuelle Turquie. Il est vénéré en Orient (en Russie et en Grèce) mais aussi en Occident depuis le XIe siècle.
Pour en savoir plus, c'est ici.



Une histoire très complète à découvrir ici.

La fête de la Saint-Nicolas, patron des enfants sages, est très attendue dans le nord et l'est du pays. Chaque année, il leur apporte des cadeaux et des friandises.



En Lorraine, les enfants sont gâtés à la Saint-Nicolas. Ils reçoivent du pain d'épice, du chocolat et des cadeaux de la part du saint patron des enfants sages. Cette fête est très importante pour les Lorrains. Dans les boutiques, la statuette en chocolat de Saint-Nicolas détrône même celle du père Noël. Chaque année, il reçoit des lettres et des dessins d'enfants du monde entier.

mercredi 21 novembre 2018

La journée mondiale des toilettes

Ça semble bizarre non de faire une journée pour ça et poutant le fait de ne pas avoir accès aux toilettes provoque de nombreux problèmes de santé à ceux qui n'en disposent pas.




Nous n’y pensons pas souvent, mais les toilettes sauvent des vies, car elles empêchent la propagation de maladies mortelles causées par les excréments humains. La Journée mondiale des toilettes vise à sensibiliser le public sur le rôle crucial qu’elles jouent pour les populations et à encourager des actions ciblées pour relever le défi de la crise mondiale de l’assainissement.

Aujourd'hui, 4,5 milliards de personnes vivent en effet sans toilettes et 892 millions de personnes pratiquent toujours la défécation à l'air libre.







A l'heure actuelle, 4,5 milliards de personnes vivent sans toilettes. La situation est particulièrement préoccupante en Afrique subsaharienne, mais surtout en Inde, qui concentre le plus de personnes forcées de se soulager en plein air.
Au total, 892 millions de personnes sont contraintes de faire leurs besoins à l'air libre dans le monde. Les écoles pâtissent également du manque de sanitaires, puisqu'un tiers de celles-ci ne sont pas équipées de toilettes. Les conséquences de ce manque d'hygiène sont nombreuses, et en premier lieu sur la santé.
Les eaux qui se retrouvent polluées par les excréments sont en effet porteuses de bactéries qui se propagent dès lors à grande vitesse. Outre cet aspect sanitaire, les défauts sont économiques (dépenses médicales), éducatifs (souvent, les enfants malades ne peuvent aller à l'école) et environnementaux (pollution des sols, cours d'eau et nappes phréatiques).
 Enfin, il va de soi que la dignité des personnes concernées s'en retrouve affectée. Les Nations Unies ont fixé un objectif de développement durable visant à "garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau". Concrètement, le but est que tous disposent de toilettes et que personne ne pratique la défécation en plein air d'ici 2030. Mais cet objectif est encore loin d'être atteint... Source Libre.be


vendredi 16 novembre 2018

Film à l'institut : Au revoir là-haut

Le vendredi 23 novembre à l'institut français de Madrid à 20h00 vous pourrez assister à la projection du film. Pour réserver c'est ici.
 Mais avant tout il s'agit d'un livre qui a obtenu le prix Goncourt en 2013.
Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants.  Pour en savoir plus c'est ici.




mercredi 14 novembre 2018

Sorties de film

Voici un film qui est sorti récemment: Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles »? Une fois devenue adulte, Odette libère sa parole, et se plonge corps et âme dans sa carrière de danseuse, dans le tourbillon de la vie…

lundi 12 novembre 2018

L'armistice du 11 novembre

Le 11 novembre est un jour férié : on célèbre l’armistice de 1918, qui a mis fin aux combats de la Première Guerre mondiale. En hommage aux soldats, des cérémonies vont se dérouler près des monuments aux morts dans les villes et les villages. Cette vidéo t'explique ce qui se passe, en temps de guerre, une fois que l'armistice est signé.

Retrouver ICI la vidéo explicative du site 1 jour 1actu.

Voici des vidéos intéressantes, c'est à vous.

Retrouvez certaines lettres des poilus:



Les chiffres de la guerre:




72 chefs d'État et de gouvernement ont commémoré dimanche 11 novembre le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale à Paris. Emmanuel Macron a rappelé les dangers du nationalisme, appelant à construire un monde meilleur.

 


De Rouen (Seine-Maritime) à Ghisonaccia (Haute-Corse), en passant par Dinan et les Côtes-d'Armor, les cloches des églises des 36 000 communes du pays ont résonné onze minutes dimanche 11 novembre. Tout un symbole, cent ans après la signature de l'armistice de la guerre 14-18.