Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































mercredi 25 novembre 2015

La sainte Catherine


A la Sainte Catherine, le 25 novembre, on fête les fillettes mais aussi les Catherinettes, c'est-à-dire les jeunes filles ayant dépassé l'âge de 25 ans sans être mariées.

La tradition veut que l'on confectionne aux Catherinettes des chapeaux extravagants, où le vert et le jaune prédominent et qu'elles porteront tout au long de cette journée festive. La couleur verte symbolise l'espoir (de se marier) tandis que la couleur jaune symbolise la sagesse (acquise avec les années). Cette tradition, autrefois suivie dans tous les milieux, à la ville comme à la campagne, s'est beaucoup perdue, sauf dans les maisons de couture, les magasins de mode et chez les modistes.
Quant aux fillettes, c'est surtout dans le nord de la France que perdure la tradition de leur envoyer une carte pour la Ste Catherine.

A l'origine de toutes ces traditions, il y a la vie légendaire de Sainte Catherine d'Alexandrie. La vie de cette sainte est tout à fait édifiante, puisqu'elle fut à la fois vierge, martyre et savante, ce qui lui vaut d'être représentée avec 3 auréoles : la blanche des vierges, la rouge des martyrs et la verte des savants.
Elle ne se contente pas non plus d'être la sainte patronne des filles à marier, mais aussi celle des prêcheurs et des philosophes. C'est sa vie exemplaire qui lui vaut tous ces honneurs : originaire d'une famille noble d'Alexandrie, Catherine se convertit au christianisme à la suite d'une vision. L'empereur Maxence, qui persécutait les chrétiens, lui proposa de renoncer à sa foi en échange d'un mariage royal. Catherine refusa et allégua qu'elle avait contracté avec le Christ un mariage mystique. On raconte qu'elle tint tête à toute une armée de philosophes qui lui avaient été envoyés pour lui démontrer la fausseté de sa foi et réussit même à les convertir. L'empereur la condamna à mourir du supplice de la roue. La légende dit que la roue se brisa miraculeusement, et qu'elle fut donc finalement décapitée vers l'année 310, un 25 novembre.

En savoir plus sur cette fête, c'est ici. Source: le magfemme.

La tradition en vidéo:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire