Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































mardi 10 septembre 2013

Journée de prévention du suicide

Selon une étude, 30% des actifs ont déjà pensé à mettre fin à leurs jours dont 3% qui y ont même pensé "souvent".



Pour les deux tiers des sondés, le monde de l'entreprise n'a pas de réponse adaptée à ces situations. Avec 14,7 cas pour 100 000 habitants, la France connaît un taux de suicide largement supérieur à la moyenne européenne. C'est un chiffre qui a de quoi surprendre et inquiéter.

Près d'un actif sur trois a déjà pensé au suicide, révèle une étude du cabinet de prévention des risques professionnels Technologia, publiée à la veille de la journée mondiale de prévention du suicide, mardi.
Selon l'enquête, 27% des actifs ont déjà pensé au suicide et 3% y ont même pensé "souvent". Ils sont également 12% à avoir été confrontés au suicide au cours des 12 derniers mois, via un membre de leur famille (27%), un ami (32%), un collègue (37%) un voisin (8%) ou autre (6%).

Pour 69% des sondés, ce taux de suicide est imputable à la crise que traverse le pays. Ils sont très largement majoritaires (87%) à estimer que les pouvoirs publics n'ont pas pris la mesure de la situation en France.
Mais dans le même temps, moins d'un tiers des actifs (28%) a conscience que le taux de suicide en France est au-dessus de la moyenne. Du côté des entreprises, 15% des actifs rapportent que la leur "été confrontée à une crise suicidaire" au cours des cinq dernières années.
Ils jugent la réponse de l'employeur inadaptée dans 63% des cas (30% "pas du tout adaptée", et 33% "plutôt pas adaptée") et estiment que de tels évènements ont des répercussions négatives dans l'entreprise dans 40% des cas. L'enquête a été réalisée sur internet du 30 juillet au 20 août, auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population active, selon la méthode des quotas.

Les suicides chez France Télécom ont beaucoup marqué les esprits.



C'est un fléau qui fait chaque année en France trois fois plus de morts que les accidents de la route. Plus de 200.000 personnes tentent chaque année de mettre fin à leur jour. Le gouvernement a annoncé aujourd'hui la création d'un Observatoire du suicide, une initiative réclamée depuis des années par des spécialistes et applaudie par les associations, alors que la France a l'un des taux les plus élevés de suicide d'Europe. Cette instance va notamment s'attacher à suivre les personnes agées. Plus fragiles, elles sont de plus en plus nombreuses à passer à l'acte. Découvrez ce reportage avant le 20h.

Comparons avec le reste de l'Europe:

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire