Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































dimanche 7 juillet 2013

Explosion au Québec

Le déraillement et l'explosion d'un train "fou", sans conducteur, transportant des citernes de pétrole brut a détruit des dizaines de bâtiments samedi à Lac-Mégantic, au Québec.



Dimanche, un nouveau bilan a fait état de cinq morts. Il pourrait être beaucoup plus lourd. Selon la presse locale, il y aurait 40 à 80 disparus. Un train comportant 73 wagons et cinq locomotives, de la compagnie américaine The Montreal Maine & Atlantic (MMA), s'est détaché samedi pour une raison encore inexpliquée alors qu'il avait été mis à l'arrêt et que son conducteur n'était pas à bord.

Emporté par sa vitesse, il a déraillé et quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut ont explosé dans une gigantesque boule de feu en plein coeur de la petite ville de Lac-Mégantic, au Québec, située à 250 km à l'est de Montréal.



Explications de l'accident:

La compagnie ferroviaire laisse entendre que les wagons se sont détachés tout seuls. Le convoi était immobilisé dans le village voisin de Nantes pour effectuer un changement d'équipe. Pour une raison inconnu, il s'est "mis à avancer, à bouger dans la pente le conduisant jusqu'à Lac-Mégantic", alors que les systèmes de freinage étaient pourtant activés, a expliqué Christophe Journet, porte-parole de la compagnie propriétaire du train.

Selon des témoins rencontrés par l'envoyée spéciale de France Info, Pascale Guéricolas, expliquent "qu'une heure et demie avant l'explosion", ils avaient observé "l'incendie d'une locomotive". Ils parlent d'une fumée "très âcre, qui ressemble peut-être à du pétrole embrasé".
Ces témoins parlent également du "mauvais entretien de la voie qui traverse la ville et du fait qu'il y a de plus en plus souvent, des convois chargés de pétrole qui traversent le village". En Amérique du Nord, le nombre de trains transportant du pétrole a été multiplié par 25 en quatre ans.


De gros dégâts matériels:

Des dizaines de bâtiments ont été détruits, certains totalement rasés, soit par les explosions, soit par les incendies qui ont suivi. Le pétrole en feu s'est répandu dans les égouts et a propagé l'incendie dans plusieurs rues, a précisé le président de la compagnie ferroviaire Montréal, Maine & Atlantique (MMA), Edward Burkhardt.

Des témoins ont parlé de six grosses explosions. Plus de 21 heures après la première, un wagon-citerne brûle encore et les pompiers, dont certains venus des Etats-Unis voisins, aspergent encore d'eau froide ceux qui n'ont pas explosé. Les 73 wagons transportaient 100 tonnes de pétrole chacun. L'accident a créé un spectaculaire champignon de feu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire