Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































lundi 24 juin 2013

Autres conférences à l'Institut français

Jeudi 27 juin 19:00h


CONFÉRENCE Manuel Palacio ‘Dénonciation du terrorisme d'état via le thriller politique Z: de l'adaptation du roman à la censure officielle en Espagne et au succés international’ + Z (19:30) 19:30h
Z France / Algérie, 1969, 127’, VOSE.
Réalisateur : Costa-Gavras Scénario: Jorge Semprún, basado en la novela de Vasilis Vasilikos Int.: Yves Montand, Irene Papas, Jean-Louis Trntignant.
 Dans la Grèce contemporaine, les forces libérales s'opposent, de façon latente ou ouverte au pouvoir. C'est dans ce climat tendu qu'un groupe d'avocats et de militants libéraux ont organisés un meeting où parlera leur chef, le député Z. A l'issue de cette réunion un triporteur heurte Z...





Vendredi 28 juin 19:00h 

CONFÉRENCE Miguel Ángel Aguilar ‘Pouvoir et extrémisme dans l'Europe communiste : L'aveu + L'aveu (19:30) 19:30h
LA CONFESIÓN (L’aveu) France / Italie, 1970, 139’, VOSE.
Réalisateur : Costa-Gavras Scénario: Jorge Semprún, basado en la novela de Lise y Artur London Int.: Yves Montand, Simone Signoret, Gabriele Ferzetti.
Le vice-ministre des Affaires étrangères, à Prague, en 1951, se sent traqué. Certains de ses collègues, évitent même de lui adresser la parole. Au ministère on ne l'avertit plus des réunions importantes, des décisions prises. Un jour, deux voitures encadrent la sienne. Des hommes surgissent, lui passent les menottes, lui mettent un bandeau sur les yeux. On l'entraîne dans les sous-sols d'une prison délabrée...





Mercredi 3 juillet 19:00h  

CONFÉRENCE Ángeles González ‘Le personnage dramatique et le sujet réel dans le cinéma de Semprún: le cas Staviski + Stavisky (19:30) 19:30h
STAVISKY (Stavisky…) France / Italie, 1974, 120’, VOSE.
Réalisateur : Alain Resnais Int.: Jean-Paul Belmondo, Charles Boyer, François Périer. Scénario: Jorge Semprún
Alexandre Stavisky, "Conseiller Financier", est aussi propriétaire d'une écurie de courses, d'un groupe de presse et d'un théâtre. Ses "affaires" marchent bien, et lui permettent de mener une vie brillante et influente dans les lieux les plus renommés des années 1930. Ses démêlés avec la Justice - Stavisky, grâce à l'appui de hauts fonctionnaires et d'aristocrates respectés, a monté plus d'une affaire "scandaleuse" - ne semblent pas le troubler. Seul son secrétaire s'inquiète d'une comptabilité défectueuse et commence à redouter l'Inspecteur Bony. Celui-ci a constitué un dossier sur Stavisky, qui risque d'être publié. En effet, l'affaire des faux bons de Bayonne est découverte; Stavisky doit fuir à Chamonix et, sur le point d'être arrêté, il se suicide... Entre les épisodes de la vie tumultueuse de l'escroc, est retracé l'exil de Trotsky dont le destin aurait été modifié par le dernier scandale qui a assombri la vie d'Alexandre Stavisky.





Jeudi 4 juillet 19:00h 


CONFÉRENCE Eduardo Arroyo ‘La France de la seconde guerre mondiale : Section spéciale’ + Section spéciale (19:30) 19:30h

SECCIÓN ESPECIAL (Section spéciale) France / Italie / RFA, 1975, 118’, VOSE. Réalisateur: Costa-Gavras
Scénario: Jorge Semprún, Costa-Gavras, basado en la obra de Hervé Villeré Int.: Louis Seigner, Roland Bertin, Michel Lonsdale.
Le 21 août 1941, à Paris, un officier allemand est tué sur le quai du métro Barbès par un jeune militant communiste. Dans la soirée, à Vichy, le gouvernement tient un conseil extraordinaire à l'issue duquel les pleins pouvoirs sont donnés au Ministre de l'Intérieur, Pierre Pucheu. Dès lors, cet homme n'aura de cesse de faire voter une loi d'exception, qu'il a lui-même mise au point et que la menace allemande d'exercer des représailles consécutives à l'attentat, va permettre de promulguer dans les plus brefs délais. Invoquant la raison d'Etat, Pucheu exerce une pression constante pour que le pouvoir judiciaire, représenté par le Garde des Sceaux, assume la responsabilité totale de la loi et se charge des modalités d'application. Ainsi, une cour spéciale aux pouvoirs illimités est instaurée au sein de chaque Cour d'Appel. Des magistrats acceptent d'y siéger et bientôt, conformément aux décisions arrêtées par les autorités, six "terroristes" communistes - déjà jugés, mais les textes s'appliquent rétroactivement - sont extraits de leurs cellules et présentés devant le tribunal. Ils savent que les jugements seront sans recours et immédiatement exécutoires. Au soir du premier jour, trois condamnations ont été prononcées avant que la machine ne s'enraye, par la suite de la défection des assesseurs, outrés par ces méthodes. Le recours en grâce est rejeté dans la nuit et le lendemain, 28 août, les trois prisonniers sont guillotinés. Il n'aura fallu que sept jours pour légaliser et appliquer l'inconcevable!





Vendredi 5 juillet 19:00h


CONFÉRENCE Santos Juliá ‘Documentaire la réalité: Semprún et la post-guerre espagnole dans Les deux mémoires’ + Les deux mémoires (19:30) 19:30h
LES DEUX MÉMOIRES France, 1974, 141’, VOSE.
Réalisateur : Jorge Semprún Scénario : Jorge Semprún Int.: María Casares, Yves Montand, Costa-Gavras Jorge Semprun, scénariste d'Alain Resnais et de Costa Gavras, romancier également, a voulu faire le point sur la guerre d'Espagne en interrogeant des combattants des deux camps.
Ce film est constitué d'une série ininterrompue d'interviews où l'excellent côtoie le médiocre. Semprun affirme avoir été guidé par « la volonté politique d'écouter ce que les autres ont à dire... quitte à écouter beaucoup de sottises ». Un temps de parole considérable est donné à une dirigeante anarchiste qui, dans l'exil, dit qu'au fond elle se sent toujours victorieuse. A côté d'elle, de nombreux écrivains, historiens, comédiens essaient de montrer comment les divisions de la gauche ont permis en partie la victoire franquiste.


Costa Gavras parle de Jorge Semprún:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire