Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































lundi 12 septembre 2011

Soirée Jorge Semprun

L'institut français de Madrid fera un hommage à Jorge Semprun ce vendredi 16. Celui-ci a été le scénariste du film Stavisky, réalisé par Alain Resnais en 1974.
Retrouvez l'histoire véridique de Stavisky avant de voir le film.
Sinopsis:
Après un séjour en prison pour escroquerie, Serge Alexandre (Jean-Paul Belmondo) se reconvertit dans les affaires. Propriétaire d’un groupe de presse, d’un théâtre et à la tête de plusieurs sociétés d’investissement, il entretient de nombreuses relations dans les milieux de la presse, de la police et de la politique, qui lui permettent d’échapper, pour un temps, à plusieurs affaires de fraude. L’inspecteur Bonny (Claude Rich), cherche par tous les moyens à le confondre.
Mégalomane, paranoïaque, Stavisky s’endette de jour en jour et court vers une chute inévitable.


L’affaire Stavisky provoqua à l’époque un scandale politique de grande ampleur. Stavisky, un escroc français d’origine russe, fut confondu par une affaire de fraude et de faux bons, dans laquelle ses complices directs étaient le directeur du crédit municipal de Bayonne et le député maire de la même ville. L’enquête permit de démontrer les relations étroites que Stavisky entretenait avec des sénateurs, policiers et ministres du gouvernement socialiste de l’époque. Son suicide plus que douteux, dans un chalet à Chamonix où l’escroc s’était réfugié pour échapper à la justice, en 1934, ne fit que confirmer les lourds soupçons de complicité qui pesaient sur plusieurs hauts fonctionnaires de l’État, lesquels avaient permis d’étouffer, par le passé, plusieurs affaires qui compromettaient Stavisky. On supposa donc très vite que l’homme avait été « suicidé » par la police, même si aujourd’hui encore aucun élément ne prouve l’une ou l’autre version. Cette affaire suscita une forte montée d’antiparlementarisme dont l’apothéose fut l’émeute de février 1934, menée par des groupes de droite et des ligues d’extrême droite.
Voici un résumé de l'affaire par l'INA:

2 commentaires:

  1. Séance Ciné Histoire: Hommage à Jorge Semprun à l'auditorium de l'Hôtel de ville de Paris le 5 Octobre à 14 h 30 avec le film " Le temps du silence" de F. Apréridis et J. Semprun (2011 90mn)suivi d'un débat avec sous réserve J. Perrin Costa Gavras et F. Nicoladze sa biographe.

    Séance gratuite, libre d'accès uniquement sur invitation demandée à l'entrée et obtenue sur réservation à: nicole.dorra@gmail.com

    RépondreSupprimer